• Trucs et astuces

Collections Trucs et Astuces

Extrait Journal "Le Devoir".

Trolles et tanaisies

Trolles et tanaisies

Les trolles Trollius europaeus et Trollius sinensis sont des plantes vivaces originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord, pour lesquelles on choisit un sol ordinaire, humifère, riche, bien drainé, mais frais et humide, ainsi qu'un emplacement ensoleillé ou à ombre légère. Les trolles d'Europe ou de Chine se plantent généralement en groupe, dans des plates-bandes près de pièces d'eau. Les trolles représentent des valeurs sûres de zone 3, jolies et de culture facile. Actuellement, de nombreux hybrides sont en fleurs: x cultorum «Albaster»,«Canary Bird», «Goldquelle», «Pire Glode», «Orange Princess», «Orange Queen».
Considérée comme une mauvaise herbe par les uns et comme une plante de grande vertu par les autres, la tanaisie (Tanacetum vulgarë), surtout la variété crispum, au feuillage très découpé, ne laisse pas les jardiniers indifférents. Pour ceux qui combattent farouchement les criocères du lis, fourmis, vers gris, pucerons et autres, les solutions de tanaisie, séchée ou fraîche, font partie de l'arsenal des jardiniers, car le goût amer de cette plante ainsi que son odeur prononcée, qui supplante le parfum des feuilles convoitées, créent la confusion chez les insectes phytophages.
La tanaisie est une plante indigène facile à trouver, maintenant offerte dans les centres de jardinage. Dans le potager, il est préférable de la cultiver dans de gros pots de 12 pouces et de déplacer ceux-ci en fonction des besoins. Préparez la solution comme suit: laisser macérer, durant une journée, un quart de litre de feuilles finement hachées dans un litre d'eau. Ensuite, faire chauffer à feu doux pendant 15 à 20 minutes. Filtrer et ajouter quelques gouttes de savon à vaisselle pour favoriser l'adhésion. Attention: manipuler avec soin (se laver les mains, surveiller les enfants), car cette plante est toxique.
Un livre: 50 plantes utiles, de François Gariepy, au Éditions Michel Quintin.

Extrait Fleurs, Plantes et Jardins

Conseil d’experte

Pour apporter de la matière organique aux plantes acidophiles, employez de la tourbe de sphaigne (peat-moss), mais ne l'etendez jamais telle quelle. En effet, séchée, elle fait un paillis imperméable et mobile que le moindre vent emporte. Mélangez plutôt deux volumes de tourbe de sphaigne avec un de sable. Comme il n'y a dans ce mélange aucun élément nutritif, arrosez une fois par semaine avec de l'engrais soluble dilué à 50 %, mais surtout, choisissez-en pour plantes acidophiles!


Entretien de l'hydrangée arborescente

Hydrangée arborescente

Parfois aussi appelée quatre-saisons, l'hydrangée (Hydrangea arborescens 'Annabella') est une des plantes les plus communes dans nos jardins. Ses corymbes de fleurs blanches s'épanouissent du milieu de l'été jusqu'à l'automne, pour une floraison particulièrement durable. Plutôt que de couper les tiges à la fin de l'automne comme on le conseille souvent, on peut aussi les conserver avec leurs fleurs séchées. Celles-ci sont très décoratives en hiver avec la neige. Il suffira de les couper au printemps.
Zone 3.

Extrait Fleurs, Plantes et Jardins

La formulation des engrais

Les engrais se caractérisent par une combinaison de trois chiffres. Ces derniers représentent le pourcentage des trois éléments essentiels pour le développement optimum des végétaux. Il s'agit de l'azote (N), du phosphore (P) et du potassium (K). Par exemple, un contenant portant la mention 30-10-10 indique que le produit contient 30% d'azote, 10 % de phosphate et 10% de potassium. Voici la signification de ces éléments primaires
Azote (N) : élément nutritif d'importance vitale qui assure une croissance vigoureuse des végétaux et leur confère un feuillage vert foncé. Il contribue au développement de la chlorophylle des feuilles et favorise la croissance des cellules de celles-ci.
Phosphore (P) : il est d'abord un élément nutritif indispensable à la croissance des plantes et sa présence favorise l'assimila¬tion d'autres éléments. Il est essentiel pour la formation des graines, le développement des racines, une floraison plus abondante et la qualité des plantes.
Potassium (K) : il apporte aux végétaux une résistance accrue à certaines maladies et favorise le développement d'un système radiculaire vigoureux. Il est nécessaire durant toutes les étapes de la croissance. Il aide également les plantes à résister à l'hiver et est indispensable pour le goût des fruits et légumes.

Extrait Fleurs, Plantes et Jardins

Lavatera thuringiaca* 'Burgundy'™

On connaît de plus en plus la lavatère annuelle (Lavatera trimestris), cette jolie plante qui garnit nos plates-bandes estivales avec ses grandes fleurs rosés ou blanches, mais saviez-vous qu'il y a aussi des lavatères vivaces? Probablement pas, car leur existence est longtemps demeurée un secret bien gardé au Québec... jusqu'à l'introduction du Lavatera thuringiaca 'Burgundy'™. Développée par Peter Catt, pépiniériste anglais, la lavatère 'Burgundy' est une vivace au port érigé qui produit des bouquets de fleurs rouge-carmin durant tout l'été. Elle a un feuillage vert, lobé, en forme de feuille d'érable et atteint 1,5 m de hauteur et 1,2 m de largeur. L'effet produit est celui d'un arbuste fleuri... mais un arbuste qui meurt au sol à tous les hivers. La lavatère vivace 'Burgundy' aime les endroits chauds et ensoleillés et est rustique en zone 4.
Lavatera thuringiacaLAVATÈRE VIVACE ROUGE (LAVATERA THURINGIACA 'BURGUNDY'™)
*NDLR: 11 existe beaucoup de confusion sur l'identité exacte des lavatères vivaces. En Europe, on les a longtemps désignées sous le nom de Lavatera olbia mais il semblerait que cette dénomination soit erronée et que les variétés horticoles, dont sans doute 'Burgundy', appartiennent plutôt à l'espèce L. thuringiaca. C'est cette dernière appellation que nous utiliserons ici.