• Activitée
    • Notes des conférences

Notes des conférences

Monique Blais    Jean-Claude Vigor    Jacques Tranchemontagne    Nicole Ardouin

Notes de la conférence, 17 mars 2009.

Monique Blais

Reconnaître les oiseaux en faisant les premiers pas. Tout au long de ce texte, je vous ferai découvrir des trucs pour attirer la faune ailée. En rendant votre jardin attrayant vous attirerez plusieurs espèces d’oiseaux dans votre cour!


haut de la page

Notes de la conférence, 16 juin 2009.

Jean-Claude Vigor

L'amateur désireux d'embellir les abords de sa propriété aurait intérêt à se renseigner sur les vivaces. De nombreuses espèces et variétés sont offertes dans les centres de jardinage. Ces variétés se distinguent par leur feuillage, leur époque de floraison et la couleur de leurs fleurs.

Extrait du Journal Le Devoir

Des Jardiniers tenaces au nord de Tremblant

Jean-Claude Vigor

Rien que du bonheur... La semaine dernière, j'ai déposé mon baluchon chez des jardiniers de la région de Mont-Laurier, de Val-Barrette, de Chute-Saint-Philippe, de Lac-des-Écorces. Pas loin, me direz-vous. Mais pour un Montérégien de zone climatique 5 qui fait la sieste sous un magnifique tulipier en fleurs, promener ses pénates en zone 3, c'est le bout du monde! Lorsqu'un partisan des Cantons-de-1'Est rencontre des enracinés des Laurentides, une fois épuisées les histoires de mouches à chevreuil, de brûlots et de maringouins, on passe aux vraies choses! Est-ce que ça pousse, chez vous?
Avec les changements climatiques, le réchauffement de la planète, il faut de plus en plus tenir compte de la présence permanente de la neige et de sa première chute hivernale. Des précipitations hâtives, un hiver sans dégel: quoi de mieux pour nos petites vivaces, pour qu'elles passent un bel hiver? De plus, lorsqu'il n'y a pas de coups de chaleur l'été, les vivaces, moins épuisées, préférant les nuits fraîches, se développent davantage et se gavent de réserves, si nécessaires à leur longue période hivernale. «Pauvres petites vivaces montréalaises, surchauffées en été, gelées dur avant la neige et passant la Saint-Valentin dans la "sloche"! »,
Quelle ne fut pas ma surprise, donc, de découvrir dans les jardins de Lise, de Pauline, de Guy, de Jean-Guy et de Madeleine des massifs de Crocosmia «Lucifer». Certes, ils ne sont pas encore en fleurs, mais des multitudes de belles pousses laissent présager des talles fabuleuses. Souvent classés zone 6, ou parfois 4 lorsqu'ils sont protégés en hiver, ces Crocosmia «Lucifer» nous font un pied de nez en fleurissant année après année en zone 3. Bref, il n'y a plus de morale au pays de l'Iris versicolore. Amis jardiniers du Nord, chapeau pour votre ténacité créatrice, et merci d'être aussi nombreux à ces rendez-vous horticoles!
Quant à moi, le soi-disant privilégié du Sud, j'ai dû constater que le manque de neige, le dégel et le gel tardif avaient eu raison de la santé de mes Crocosmia, de ma glycine et même de mes Lamium. Un peu plus et je criais: vive le jardinage au nord de Tremblant!

Vous aimeriez que je traite d'un sujet en particulier? Vous désirez que je réponde à votre question? Vous acceptez que le jardinier prenne son temps? Écrivez-moi! jeanclaudevigor@videotron.ca

Jardin de Lise

Le jardin de Lise à Saint-Philippe. On y voit des alchémilles, des tiarelles, des oxalis, des lysimaques, ancolies et même des crocomias.

Economie d'eau

Jean-Guy, de Lac-des-Écorces, prend très au sérieux les économies d'eau, puisqu'il la récupère de ses gouttières et la distribue avec parcimonie.

Économie d’eau et de temps

Les bons vieux trucs de jardinier ne se démodent pas. Idéal pour arroser les cucurbitacées, tomates et autres plantes potagères sans mouiller le feuillage: les pics arroseurs (Deep-Root Watering Spikes) vissés à l'extrémité des bouteilles en plastique de 2 litres (couper le fond) permettent de distribuer l'eau sans pertes, et surtout de garder sèche la surface du sol, évitant ainsi la compaction et la germination des herbes indésirables.
Notre ami Jean-Guy, de Lac-des-Écorces, en utilise pour toutes ses nouvelles plantations. Ce cône de distribution d'eau comporte deux petits trous latéraux. Une fois qu'il a été installé, laissez souffrir un peu vos plantes entre deux arrosages afin que leurs racines se développent en profondeur. Des arrosages copieux mais espacés, plutôt que de petites giclées journalières, favorisent un bon enracinement. Optez de préférence pour un arrosage tôt le matin, au pied des plantes seulement, car mouiller le feuillage peut entraîner des maladies.
   • Offert en jardinerie et chez Lee Valley: six pics pour 8,95 $. www.leevalley.com

haut de la page

Jacques Tranchemontagne

Comment choisir le bon engrais

  1. Les plantes assimilent les éléments nutritifs à 95 % par les poils absorbants au bout des racines et à quelques % par le feuillage, donc un engrais liquide est plus efficace et plus rapide. Un engrais granulaire doit se dissoudre et pénétrer lentement (il y a perte)… et finalement les engrais organiques comme le fumier et le terreau de compost sont dilués et lents, cependant ils contiennent de l’humus et des amendements qui améliorent la qualité du sol.
  2. Mais ne nous y trompons pas. Un seul fait compte.
  • Les plantes ont besoin de 16 éléments chimiques différents pour croître de façon optimale et il n’y a pas d’imitations pour tricher la nature.
    1. Il faut de l’azote pour la croissance des feuillages.
    2. Du phosphore pour la croissance des racines.
    3. Du potassium pour la croissance des floraisons.

Ces trois principaux éléments sont habituellement indiqués en pourcentage sur les emballages
Exemple : 19 - Azote, 31 - phosphore, 17 - potassium pour les orchidées.

Notes de la conférence, 18 aôut 2009.

Jacques Tranchemontagne

Bulbes, caïeux et rhizomes

Afin d’effleurer un si grand éventail de nos plantes préférées, il conviendra de diviser notre exploration en trois grandes catégories :

  • Les bulbes d’été
    • Plus réguliers
    • Exotiques
      • Aquatiques
      • Tropicaux
  • Les bulbes rustiques permanents
  • Les bulbes d’intérieurs.

Avec l’arrivée du printemps revient la période de l’année où l’on doit mettre en terre de nombreux bulbes, caïeux et rhizomes afin d’obtenir une floraison estivale abondante. C’est le cas des Cannas, glaïeuls, dahlias, bégonias tubéreux Freesias, lotus (pour plan d’eau) nénuphars, tigridias, caladiums.

Les renoncules, anémones peuvent passer avec une bonne protection hivernale, mais pas les tritomas que l’on produira en grosses potées pouvant être entrées pour l’hiver avec les callas.

Ces bulbes fleurissent abondamment et nécessitent des fertilisations régulières, mais ne peuvent pas résister à nos hivers. Si la floraison abondante compense largement l’effort, il faut être vigilant pour contrer limaces, perce-oreilles et autres parasites qui infectent nos bulbes et rhizomes d’une année à l’autre. Lors des arrosages, bien surveiller et contrôler sans tarder.

Un petit truc que je pratique afin d’obtenir des fleurs plus grosses sur mais dahlias, bégonias tubéreux, etc. j’élimine les bourgeons latéraux afin de privilégier le bouton floral principal, j’ai moins de fleurs, mais elles sont souvent de dimensions doubles.

À la fin de notre bel été fleuri, il est temps en septembre de retirer nos bulbes d’été, les faire bien sécher, nettoyer les bulbes, traiter avec un fongicide et entreposer dans un endroit sec, obscur, à l’abri du gel.

C’est alors que nous attaquerons les plantations d’automne anticipant déjà le printemps. Lors de notre nettoyage du parterre profitons-en pour planter en touffes ail, crocus, lys hémérocalles, iris jacinthes et tulipes narcisse, perce-neige (Galanthus nivalis) scille, etc. Un ajout de poudre d’os, d’humus et d’engrais à bulbes est suggéré pour obtenir plusieurs saisons de fleuraison.

Après 3 ans, il est souhaitable de rediviser les bulbes et ajouter le l’engrais. N’oubliez pas les rhizomes d’asperges en plus de la gourmandise pensez feuillage et bouquets.

Trucs

  • De bons arrosages à l’automne et au printemps favorisent une bonne fleuraison.
  • Prenez soin de toujours laisser 1 à 2 feuilles sur les bulbes quand vous cueillez des fleurs pour vos bouquets

Bulbes d’intérieur à l’année.

Choisissez parmi les gloxinias, amaryllis, clivia, cyclamens, gloriosa et les bulbes à forcer comme les jacinthes, les narcisses « paperwhite » les crocus, tulipes et les lys divers. Mais sachez que le « forçage » des bulbes est capricieux. Cependant, pourquoi ne pas surprendre par des potées moins connues – essayez les orchidées blétia (culture facile). Rappelons-nous que le monde des bulbes est très versatile et que le simple oignon lors de sa 2ième saison nous surprendra par sa fleur pensez ciboulette.

Bon jardinage

Jacques Tranchemontagne

haut de la page

Notes de la conférence, 15 septembre 2009.

Nicole Ardouin

Famille des Lys Asiatiques
Famille des Lys Hybrides
Familles des Lys Indigènes
Famille des Lys Orientaux (Parfumés)
Familles des Lys Auréliens (Trompette)
Famille des Lys Orienpets (Oriental + Trompette)



Cliquer sur le lien pour voir la liste des familles



Les familles des Lys, liste des fleurs
en format PDF
 

  RÉFÉRENCES Commande postale

  • Ferme Les Champs Fleuris.

    La ferme des champs fleuris enr.

    993 chemin Iberville

    St-Lambert-de-Lauzon Québec G0S 2W0

  • Horticlub / WH. Perron

    Horti-club

    Division de norseco inc.

    2914 boul. Curé-Labelle

    Laval, Québec H7P 5R9

  • Veseys CA/US.

    Veseys

    PO box 9000

    Charlottetown

    Ile du Prince Edouard
    C1A 8K6

  • Breck's Canada

    Breck’s

    9353 Graham Road

    West Lorne, Ontario
    N0L 2P0

  • Gardenimport.com

    Garden Import

    PO box 760

    135 west Beaver Creek Rd

    Richmond Hill, Ontario
    L4B 4R7